25 septembre, 2019

Fairtrade et ses 10 façons de faire avancer les Objectifs de développement durable (ODD)

Agricultrices
par Fairtrade International

Aujourd'hui marque le 4e anniversaire de l’adoption, par le groupe des Nations Unies, des Objectifs de développement durable (ODD). Ces objectifs visent à transformer le monde — mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité de toutes et de tous d’ici 2030. Voici 10 façons qu’on avance les ODD.

  1. La prime équitable Fairtrade (prime équitable) est un filet de sécurité pour les 1,6 million d’agriculteurs et de travailleurs répartis dans plus de 75 pays. La prime les protège de l’instabilité des marchés et les aide à couvrir les coûts d’une production durable, et ce dans le but d’atteindre l’objectif 1 : éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde.

  2. À ce jour, le Fonds d’accès de Fairtrade* a décaissé plus de 128 millions de dollars US, venant en aide à 252 000 petits agriculteurs répartis dans 18 pays, contribuant ainsi à la réalisation de l’objectif 2 : éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. Fairtrade fournit également une assistance technique aux petits agriculteurs – notamment aux productrices de café Zawadi* – leur permettant ainsi d’ajouter de la valeur à leurs produits.

  3. Les normes Fairtrade contribuent à l’atteinte de l’objectif 5 : parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles en interdisant la discrimination sexuelle, le harcèlement sexuel, la violence sexuelle et en promouvant le droit au congé parental et au congé de maternité et en soutenant les femmes allaitantes. Aussi, Fairtrade voit au fonctionnement d’écoles de leadership visant à renforcer la capacité des femmes* et, par le biais de la prime équitable*, facilite le financement de démarrage pour des initiatives axées sur les femmes.

  4. En concordance avec l’objectif 8 : un travail décent pour tous, les normes de travail Fairtrade pour la main d’œuvre embauchée* assurent à plus de 200 000 travailleurs qui produisent notre thé, nos fleurs, nos ballons de soccer et des produits textiles de meilleures conditions de travail. Ils bénéficient de conditions d’emplois qui encadrent les heures de travail et le temps supplémentaire, les contrats et le travail temporaire, en plus des droits fondamentaux des travailleurs tels que le droit à la négociation collective et à la liberté d’association. Les normes assurent aussi l’utilisation de vêtements protecteurs, la manipulation sécuritaire des matières dangereuses, la sécurité des bâtiments, des procédures de règlements des griefs et la garde d’enfants.

  5. Les normes Fairtrade* aident à atteindre l’objectif 10 : réduire les inégalités, car elles interdisent toutes formes de discrimination et promeuvent l’égalité. Ainsi donc, les femmes, les jeunes et les travailleurs migrants qui se trouvent dans des communautés rurales sont mieux équipés et se sentent plus confiants lorsque vient le temps de prendre part aux prises de décision de leur coopérative et plantation. De plus, ils sont à l’abri de la violence fondée sur le sexe et de toutes autres formes de discrimination qui pourraient nuire lors de l’embauche, de formations et de promotions. Ils tirent profit d’un accès à un soutien technique et à une mise à niveau des compétences, leur assurant ainsi un revenu décent. Parmi ceux qui bénéficient d’un meilleur traitement se trouvent les travailleurs haïtiens migrants du secteur de la banane* en République dominicaine.

  6. Fairtrade est la seule norme éthique qui travaille des deux côtés de la chaîne d’approvisionnement vers l’atteinte de l’objectif 12 : modes de consommation et de production durables. D’un côté, les organisations de producteurs reçoivent un appui afin de respecter les normes sociales et environnementales Fairtrade (incluant l’interdiction des OGM et le recours aux enfants pour le travail). De l’autre côté, les négociants et les acheteurs sont tenus responsables via les normes Fairtrade pour les négociants*. Ces normes régissent la transparence des contrats, les prix équitables, la franchise à l’égard de l’approvisionnement et de la perspective des marchés, le préfinancement pour les producteurs et un respect des lois du travail et environnementales.

  7. Fairtrade prend des mesures à l’égard de l’objectif 13 : lutter contre les changements climatiques et leurs incidences sur les agriculteurs et les travailleurs qui sont les premiers à ressentir les risques climatiques. Par le biais de ses normes et de ses programmes visant à protéger l’environnement et la biodiversité, Fairtrade encourage une agriculture de nature résiliente face aux changements climatiques. De plus en plus d’agriculteurs récoltent l’eau de pluie, plantent des arbres d’ombrage, se tournent vers le biogaz et des sources d’énergie renouvelables, en plus d’investir dans une lutte intégrée contre les parasites, dans les engrais biologiques et dans une agroforesterie dynamique. Les normes climatiques Fairtrade* sont les premières du genre à se pencher sur les déséquilibres du marché du carbone en plus d’assurer aux producteurs un rendement financier équitable. 

  8. Fairtrade incorpore l’objectif 16 : mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous dans sa gestion interne* et dans sa reddition des comptes*. Il s’agit du seul label éthique qui est géré et détenu à 50 % par des agriculteurs et des travailleurs. Les coopératives Fairtrade — qui doivent se conformer aux exigences des normes Fairtrade en matière de démocratie, de transparence et d’inclusivité – sont en mesure de négocier de meilleures ententes avec les négociants, d’avoir accès à du financement, à des assurances ainsi qu’à d’autres services financiers. Ils décident eux-mêmes de la façon d’investir la prime équitable, que ce soit pour améliorer leur productivité ou pour contribuer au développement durable de leur communauté.

  9. Pour réaliser l’objectif 17 : mettre en œuvre le partenariat mondial pour le développement durable, Fairtrade unit plus de 1,7 million d’agriculteurs et de travailleurs, 1 600 organisations de producteurs, de nombreuses organisations syndicales, des consommateurs et des militants en provenance de partout au monde. Plus de 2 100 localités, villes, écoles, universités et groupes religieux font la promotion des principes Fairtrade. Fairtrade collabore avec plus de 4 000 entreprises afin de véritablement aider les agriculteurs et les travailleurs en plus de travailler de près avec les gouvernements dans le but d’instaurer des pratiques commerciales plus équitables essentielles à une croissance économique durable. C’est pour toutes ces raisons que le gouvernement appui l’approche Fairtrade*.

  10. La prime équitable permet aux communautés rurales de s’investir et de faire avancer les autres objectifs mondiaux. Depuis le lancement des ODD en 2015, plus de 500 millions € en prime équitable ont servi au financement d’écoles, de soins de santé et d’installations en eau potable (objectif 3 : bonne santé et bien-être, objectif 4 : éducation de qualité et objectif 6 : eau potable et assainissement). Il est possible d’en apprendre plus au sujet de ces projets réalisés grâce à la prime équitable ici*, en plus d’en découvrir d’autres.

* en anglais seulement

Blogue

Archive