Fairtrade accueille un nouveau prix plancher pour le cacao au profit des agricultrices et agriculteurs de la Côte d’Ivoire et du Ghana

Cacao

Fairtrade a accueilli favorablement l’annonce faite aujourd’hui par les gouvernements de la Côte d’Ivoire et du Ghana pour la mise en place d’un prix plancher de 2 600 USD par tonne pour le cacao. Les agricultrices et agriculteurs des deux pays, qui ensemble produisent plus de 60 pour cent de la production mondiale de cacao, ont été durement touchés par l’effondrement des prix du cacao en 2017.

« Nous croyons au partage plus équitable des avantages du commerce et nous accueillons favorablement cette initiative des gouvernements visant à augmenter les revenus des agricultrices et agriculteurs de cacao », a déclaré Jon Walker, conseiller principal pour le cacao chez Fairtrade International. « Nous collaborerons activement avec les organismes de réglementation du cacao dans chaque pays pour comprendre comment la structure de Fairtrade, y compris notre prix minimum équitable, s'intégrera dans leur plan. »

Les défis du secteur du cacao en Afrique de l’Ouest sont bien connus. Une étude Fairtrade (en anglais seulement) réalisée en avril 2018 a montré que 58 % des foyers d’agricultrices et agriculteurs de cacao certifiés Fairtrade de la Côte d’Ivoire avaient des revenus inférieurs au seuil de pauvreté extrême.

À la suite d'un vaste processus de consultation mondiale, Fairtrade International a annoncé l'année dernière qu'à compter du 1er octobre 2019, le prix minimum équitable pour le cacao conventionnel augmenterait de 20 pour cent, pour atteindre 2 400 $ par tonne métrique, avec des augmentations supplémentaires pour le cacao biologique. La prime équitable Fairtrade pour les agricultrices et agriculteurs de cacao et leurs coopératives augmentera également de 20 pour cent, pour atteindre 240 $ par tonne métrique.

Le prix minimum équitable sert de filet de sécurité lorsque les prix du marché sont bas, tout en permettant aux coopératives d’agricultrices et d'agriculteurs de gagner plus lorsque les prix sont plus élevés. Fairtrade prévoit de consulter les gouvernements des deux pays une fois que les détails du prix plancher et de son application auront été confirmés afin de déterminer comment le prix minimum équitable fonctionnera dans la structure de prix plancher.

Quel que soit le prix de vente, les agricultrices et agriculteurs de cacao Fairtrade continueront à bénéficier des avantages de la prime équitable Fairtrade, la prime fixe la plus élevée de tous les régimes mondiaux. En 2017, plus de 220 000 agricultrices et agriculteurs de cacao ivoiriens et ghanéens et leurs coopératives ont gagné 27 millions de dollars en prime équitable Fairtrade qu'ils ont investis dans des projets de leur choix.

Photo: Sean Hawkey