AGROCOEX

Agrocoex est une entreprise familiale fondée en 1992.

AGROCOEXÀ cette époque, il n’y avait qu’une petite installation agricole de 15 employés (es). Agrocoex vendait l’ensemble de sa production à un seul acheteur et la livraison avait lieu un jour par semaine. Aujourd’hui, l’entreprise produit plus de 65 000 tiges par jour, dans trois installations agricoles, avec l’aide de 250 employés (es) à temps plein. Leur vision est celle d’être reconnue comme une entreprise chef de file en matière de qualité et d’uniformité au sein de l’industrie floricole. En tant qu’entreprise équitable certifiée Fairtrade, elle a pris l’engagement de se tailler une place dans les marchés qui apprécient et récompensent ces valeurs ajoutées. 

Mise en contexte

Connaître le succès avec des fleurs équitables certifiées Fairtrade en Équateur repose sur l’altitude, la latitude et l’attitude

Diego Espinosa, Agrocoex.

L’Équateur est le troisième plus important exportateur de fleurs coupées au monde et les roses représentent les trois quarts de cette exportation. Cette industrie emploie plus de 100 000 personnes.

Tiré du site Web d’Agrocoex : « Les roses cultivées en Équateur ont comme atout de bénéficier d’une lumière du soleil perpendiculaire, 365 jours par année, permettant ainsi aux tiges et aux bourgeons de pousser naturellement de manière bien droite. L’altitude joue aussi un rôle important dans la qualité des fleurs. Agrocoex compte parmi les rares installations agricoles à se situer à plus de 3 200 m au-dessus du niveau de la mer, soit plus de 10 000 pieds. C’est pour cela que nous sommes en mesure de produire des roses avec de gros bourgeons floraux, des tiges longues et solides, un joli feuillage et des couleurs vibrantes. Le climat frais et sec, accompagné de températures oscillant entre 10 et 20 degrés, minimise le risque de maladie et réduit le besoin d’utiliser des produits chimiques. Tous ces avantages font en sorte que l’Équateur est l’endroit idéal pour cultiver la rose, tout au long de l’année. »

Production et ventes

AGROCOEX L’industrie floricole subit l’influence des modes – les entreprises doivent constamment être aux faits des tendances de consommation et des nouvelles variétés qui arrivent sur le marché. Une redevance doit être versée pour chaque nouveau plant, qui à son tour produira plus de 12 tiges par année, pour une période de 7 ans.

Au moment de la récolte, entre 20 et 30 roses, de taille uniforme, sont cueillies puis déposées dans un filet. Par la suite, elles sont acheminées vers la zone de transformation où elles sont triées et emballées en fonction des besoins du client. 

AGROCOEX

De là, les roses sont expédiées internationalement et, une fois rendues à votre maison, elles devraient durer une semaine ou plus.

La St-Valentin est la célébration la plus importante de l’année. Plus de 2 millions de tiges seront produites pour cette fête. Pour y parvenir, le travail débute au mois de novembre dans le but d’atteindre un pic de production vers la fin du mois de janvier et du début du mois de février.

Fairtrade

AGROCOEX Agrocoex a obtenu sa certification équitable Fairtrade en 2005. Si l’entreprise a choisi Fairtrade, c’est qu’elle était à la recherche de normes strictes et de relations commerciales.

Pour ses ventes équitables certifiées Fairtrade, Agrocoex reçoit le prix courant en vigueur. À cela s’ajoute une prime équitable Fairtrade versée à l’entreprise. Cette prime, qui équivaut à 10 % du prix courant, sera investie par les travailleuses et les travailleurs dans des projets sociaux de leur choix. Les fonds de la prime sont gérés par un comité responsable de la prime qui a comme tâche de proposer, de mener à terme et d’encadrer les projets choisis par les travailleuses et les travailleurs.

À ce jour, bien que près d’un quart de leur production soit vendue sous la marque Fairtrade, Agrocoex pourrait en vendre davantage et c’est pour cela qu’elle demeure à la recherche de nouveaux marchés et qu’elle encourage les consommatrices et les consommateurs canadiens à demander encore plus de roses équitables certifiées Fairtrade.

Dans les autres installations horticoles, il y a un manque de soins pour les travailleuses et les travailleurs; il n’y a pas de protocole de fumigation ni d’équipement adéquat. Ici, ils prennent bien soin de leurs travailleuses et de leurs travailleurs. 

 un travailleur chez Agrocoex.

Les installations agricoles encadrent la manipulation et l’utilisation de produits chimiques de normes environnementales strictes. Les travailleuses et les travailleurs disposent de formations intensives et reçoivent de l’équipement et des vêtements protecteurs. À la suite d’un épandage, l’accès aux serres est interdit pour une période de temps déterminée.

Les 250 travailleuses et travailleurs tirent profit d’avantages complémentaires tels que des journées de vacances supplémentaires, un plan de primes, des prestations de maternités prolongées, des services de garde situés à proximité des installations agricoles et des heures supplémentaires payées lors de périodes de pointe comme la St-Valentin.

Projets réalisés à l’aide de la prime équitable Fairtrade

AGROCOEX Le plus gros projet réalisé à l’aide de la prime équitable Fairtrade constitue le nouveau développement immobilier où les travailleuses, les travailleurs et leurs familles peuvent vivre. (Nouveau développement immobilier avant l’aménagement des familles.) Ce développement immobilier, à proximité de certaines des installations horticoles, permet de réduire le temps consacré aux déplacements quotidiens en plus d’offrir des conditions de vie améliorées. Le coût d’habitation des travailleuses et des travailleurs est nettement au-dessous du prix du marché et l’entreprise a conclu une entente avec la banque pour que les travailleuses et les travailleurs puissent accéder à des prêts bancaires à faible taux d’intérêt, rendant ainsi les maisons abordables.  

Trente-quatre maisons ont été construites jusqu’à présent et un plan à long terme prévoit la construction d’une centaine de maisons supplémentaires, il y a donc une liste d’attente. En plus des maisons, le développement immobilier compte un centre communautaire et culturel, un magasin coop, une buanderie et une garderie.

D’autres projets réalisés à l’aide la prime :

  • L’entreprise fournit aux enfants des travailleuses et des travailleurs un accès à la scolarisation, y compris des cours de langue anglaise.
  • Un centre informatique donne l’occasion aux travailleuses, aux travailleurs ainsi qu’à leurs familles d’acquérir des compétences utiles qui normalement ne sont pas transmises en milieux ruraux.
  • L’entreprise accorde des bourses d’études aux travailleuses et aux travailleurs pour qu’ils puissent poursuivre leur scolarisation et accéder à de meilleures possibilités.
  • Un centre de soins dentaires a été construit pour les travailleuses et les travailleurs et les frais de visite sont couverts par Agrocoex.
  • Une buanderie située sur le site de production horticole permet aux travailleuses et aux travailleurs de faire de la lessive à moindre coût durant les heures de travail. N’ayant plus besoin de se rendre à la rivière le weekend pour faire de la lessive, ils ont plus de temps libre.
AGROCOEX

Photos par Gabriela Warrior Renaud and Ian Brown