CLIMAT ET JEUNESSE FAIRTRADE: RENCONTRE AVEC SISKA YULIANA

FO

par Fanny Olhats

C’est désormais un truisme : les jeunes du monde entier sont les moteurs du changement en matière d’action climatique. Et c’est certainement le cas lorsqu’il s’agit de productrice·eur·s Fairtrade, déclare Siska Yuliana, jeune ambassadrice Fairtrade et membre d’une coopérative de café Fairtrade exclusivement féminine en Indonésie.

RENCONTRE AVEC LA JEUNESSE FAIRTRADE

« La jeunesse a un rôle important à jouer dans la lutte contre le changement climatique », a déclaré Yuliana à Fairtrade lors d’une récente interview. « En tant que jeunes défenseurs, nous pouvons également former une communauté climatique pour exprimer les aspirations mondiales concernant les questions environnementales et la crise du changement climatique. »

Membre actif du conseil de la jeunesse de Permata Gayo et du conseil de la jeunesse de Kokowagayo, Yuliana a également participé à la Fairtrade Gender Leadership School, ce qui l’a placée au cœur des efforts déployés par sa communauté pour lutter contre le changement climatique et atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Avec un sens pour la communication et une attention particulière pour les causes durables, elle a été à l’avant-garde de plusieurs plateformes Fairtrade représentant les voix des jeunes productrice·eur·s dans le secteur du café.

Fairtrade s’est entretenu avec Yuliana pour l’interroger sur l’impact du changement climatique sur sa communauté et sur les actions qu’elle souhaiterait voir de la part des décideurs.

Q : VEUILLEZ VOUS PRÉSENTER ET NOUS DIRE COMMENT VOUS VOUS ÊTES ENGAGÉ AVEC FAIRTRADE ET L’ACTIVISME CLIMATIQUE

R : Je suis membre du personnel et des jeunes de Kokowagayo, une coopérative de café de femmes Gayo en Indonésie, située dans la régence de Bener Meriah, dans la province d’Aceh, qui est certifiée par Fairtrade depuis 2015. Mes deux parents sont de petits producteurs de café. Mon père est membre de la coopérative Permata Gayo et ma mère est membre de la coopérative Kokowagayo.

Les effets du changement climatique ont été ressentis dans toute l’Indonésie, en particulier à Aceh. À partir de janvier 2020, de fortes pluies et des crues soudaines se sont abattues sur l’Indonésie. Bien que les inondations et les glissements de terrain soient courants pendant la saison des pluies à Aceh, cette situation a été exacerbée par l’exploitation forestière illégale et le défrichage des terres pour les usines et les industries. En conséquence, la vie sociale, économique et environnementale de la communauté a été perturbée. Nous devons prendre des mesures immédiates pour protéger et préserver l’environnement, rétablir l’équilibre de la nature et créer les conditions nécessaires à la survie des êtres vivants.

En conséquence, 25 volontaires de Kokowagayo, ainsi que des étudiants de l’université de Banda Aceh, ont pris part à une initiative visant à lancer un projet de reboisement intitulé « Un homme, un arbre » Nous avons planté 50 arbres autour de la route menant à la cascade du village de Wonosari, l’un des villages d’accueil de Kokowagayo. La chute d’eau ici est une source d’eau pour 25 % des villageois.

Même si le projet est modeste, il a contribué à sensibiliser notre communauté au changement climatique et à ses réalités et l’a encouragée à adopter des programmes d’activités axés sur l’environnement. Une fois que la communauté a eu connaissance du projet, le pensionnat Al-Fatih s’est également intéressé à la plantation d’arbres lors des activités de scoutisme de l’école. Pour soutenir l’école, nous avons distribué 100 arbres aux élèves et aux enseignants. Je pense donc que, même si nos efforts étaient minimes, ils pouvaient avoir un impact important un jour.

Q : LE CHANGEMENT CLIMATIQUE A UN EFFET DISPROPORTIONNÉ SUR LES PAYS PRODUCTEURS ET A DES RÉPERCUSSIONS SUR LES AGRICULTRICES ET LES TRAVAILLEURS AGRICOLES DU MONDE ENTIER. QUEL EST L’IMPACT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR VOTRE COMMUNAUTÉ?

R : L’un des impacts du changement climatique qui a le plus touché notre région est la baisse du rendement des cultures. Depuis 2017, le rendement de nos cultures a diminué de 30 % en raison de la prévalence d’un foreur de haricots. Auparavant, le ravageur ne vivait pas à certaines altitudes, mais en raison de l’augmentation du temps chaud, nous le trouvons maintenant à des altitudes plus élevées. En outre, la baisse du rendement des cultures est également liée à la disparition de la forêt dans notre région.

Le changement climatique se manifeste également par certains changements dans les schémas météorologiques qui ne peuvent être prédits par les productrice·eur·s. Habituellement, au milieu de l’année, nous attendons de la pluie. Mais, au lieu de cela, nous avons maintenant un temps chaud qui se traduit par beaucoup de cerises de café vides. D’autre part, au moment de la récolte, alors que nous devrions normalement connaître un temps chaud, nous avons au contraire une pluie continue – à tel point que les grains de café ne peuvent être séchés correctement. C’est ce à quoi les producteurs de notre région sont confrontés.

Q : COMMENT LES PRODUCTRICE·EUR·S DE VOTRE COMMUNAUTÉ SE SONT-ILS ADAPTÉS AUX PRESSIONS ET AUX MENACES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE?

R : Plusieurs efforts ont été déployés par les producteurs de notre région pour mettre en œuvre des mesures d’atténuation et d’adaptation par la réduction des émissions de carbone. Nous avons intégré l’élevage et les jardins en utilisant les déchets de plantation et les déchets d’élevage comme matières premières pour les engrais organiques; réduisant ou remplaçant l’utilisation de pesticides et d’engrais chimiques par des ingrédients végétaux/biologiques; utilisant les arbres protecteurs comme puits de carbone; fabricant de trous de biopore pour la prévention des inondations; utilisant des réservoirs d’eau pendant la saison des pluies; et faisant des trous de rorak comme source de nutriments pour les plantes de café.

Q : SI VOUS POUVIEZ VOUS ADRESSER AUX DIRIGEANT·E·S DU MONDE EN FACE À FACE, QUELLE ACTION CLIMATIQUE EXIGERIEZ-VOUS D’EUX?

Si je pouvais m’adresser aux dirigeant·e·s du monde en face à face, je leur ferais comprendre que le changement climatique doit être pris au sérieux. Et les dirigeants mondiaux devraient se débarrasser des centrales électriques au charbon et mettre fin à la déforestation. En outre, j’espère également que les pays du monde entier aideront les pays en développement à surmonter le changement climatique, notamment dans notre région. Il y a beaucoup de petits productrice·eur·s qui ont besoin de cette aide.

Q : LES VENDREDIS DE L’AVENIR. ZERO HOUR. LES JEUNES DU MONDE ENTIER SE SONT MOBILISÉS EN FAVEUR DE L’ACTION CLIMATIQUE. EN TANT QUE JEUNES AMBASSADRICE·EUR·S DE FAIRTRADE REPRÉSENTANT DES PRODUCTRICE·EUR·S DE RÉGIONS EN PREMIÈRE LIGNE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE, QUELS CONSEILS DONNERIEZ-VOUS AUX JEUNES QUI CHERCHENT À FAIRE LA DIFFÉRENCE?

R : La jeunesse a un rôle important à jouer dans la lutte contre le changement climatique. Cela peut être fait en contribuant dans tous les secteurs, en commençant par de petites choses qui, une fois accumulées, peuvent avoir un impact sur le changement climatique.

En outre, en tant que jeunes défenseurs, nous pouvons également former une communauté climatique pour exprimer les aspirations mondiales concernant les questions environnementales et la crise du changement climatique.

Étiquettes
coffee Fairtrade Sustainable Development Goals

Restez en contact

Faite partie du changement

Suivez-nous

Rencontrez d’autres commerçantes et commerçants équitables, participez à des offres cadeaux et apprenez-en davantage sur la justice commerciale sur nos réseaux sociaux 

Inscrivez-vous pour recevoir nos nouvelles

Recevez les dernières nouvelles fairtrade directement dans votre boîte de réception.

Communiquez avec nous

Vous avez une question ou vous voulez en savoir plus sur le commerce équitable ?