CONACADO: les productrices et producteurs de cacao dominicains visent l’excellence dans la production

RV

parreece.vanbreda

En 2011, l’un des plus gros problèmes de la coopérative de cacao Fairtrade CONACADO, basée en République dominicaine, était la faible productivité de ses membres.

En moyenne, ils produisaient 436 kilos par hectare, mais les rendements de certains agricultrices et agriculteurs étaient aussi peu que 360 ​​kilos par hectare. Ces chiffres étaient bien inférieurs au niveau de productivité dans d’autres pays producteurs de cacao comme le Brésil, la Colombie ou le Pérou.

Il y avait un certain nombre de raisons pour lesquelles leurs productions ne se portaient pas bien : de mauvaises pratiques agricoles ; une faible densité des cacaoyers combinée à une distribution spatiale inadéquate ; des ressources financières limitées pour investir dans les terres agricoles et l’utilisation d’une variété de cultures à faible productivité.

Les mauvais chiffres de production ont également produit des répercussions négatives. La majorité des productrices et producteurs de CONACADO ne gagnaient pas beaucoup et les plus jeunes membres de la communauté ne voyaient pas d’avenir dans la production de cacao.

Ils avaient besoin de faire quelque chose pour améliorer la situation, alors ils ont commencé, ce qu’ils ont appelé, le Programme de développement des coopératives (PDC). Financé par le United States Agency for International Development (USAID) et soutenu par la société d’exportation Fairtrade, Equal Exchange, le projet visait à concevoir une stratégie pour augmenter la productivité, assurer une meilleure qualité de cacao et renforcer les capacités de la coopérative.

Parcelles de démonstration : apprendre en observant les meilleures pratiques

L’une des principales interventions pour augmenter la productivité et la qualité de cacao a consisté à mettre en place des parcelles de démonstration. CONACADO a sélectionné huit fermes de cacao biologique à très faible productivité pour servir d’exemple de bonnes pratiques de gestion de cacao à d’autres productrices et producteurs de la région.

Chaque parcelle de démonstration a été assignée à une technicienne ou un technicien, qui était responsable du programme. Utilisant un processus de formation constante, elles ou ils étaient chargés de mettre en œuvre les meilleures pratiques avec les productrices et producteurs propriétaires des parcelles.

Image : Les membres de CONACADO reçoivent une formation sur les bonnes pratiques agricoles dans le cadre du PDC. L’objectif principal du projet était d’augmenter la productivité et la qualité. © CONACADO

Le projet a profité directement aux productrices et producteurs propriétaires des parcelles et, indirectement, aux 2 017 membres des succursales CONACADO concernées. Grâce à une combinaison de parcelles de démonstration et de formation, les agricultrices et agriculteurs ont pu s’informer et adopter des pratiques agronomiques appropriées. En outre, les parcelles servaient également de jardins clonaux où les agricultrices et agriculteurs pouvaient obtenir du matériel végétal et des semences pour produire des plants greffés ou hybrides pour le renouvellement de leurs plantations de cacao.

Résultats positifs

À la fin du projet en 2017, les niveaux de productivité dans les parcelles de démonstration et les parcelles situées dans les zones adjacentes ont été calculés. Les résultats ont montré une amélioration importante en matière de productivité, démontrant l’efficacité des méthodes utilisées. Dans les parcelles de démonstration, la productivité a augmenté de 496 %, passant de 353 kg/ha au début du projet en 2011 à 2 104 kg/ha en 2017. Dans les zones proches des parcelles de démonstration, la productivité a augmenté de 258 % pendant la même période.

« Quand j’ai commencé à appliquer les nouvelles pratiques à ma parcelle […], les gens m’ont dit que j’étais fou, mais je l’ai fait, car j’avais vu que cela donnait des résultats. Auparavant, ma ferme était très envahie par la végétation – elle avait de vieux arbres à faible productivité. Mais j’ai mis de jeunes plantes et maintenant ces mêmes personnes qui m’ont dit que j’étais fou sont intéressées par ce que je fais. La ferme est greffée à 50 % avec des rejets basaux et des greffes de pépinière. Maintenant, les voisins veulent visiter la ferme parce qu’ils ont vu que j’ai le contrôle sur l’ombre, des barrières vivantes et un bon niveau de production. Ils disent déjà que je ne suis pas si fou. Dans les 50 % restants de la ferme, je continuerai de mettre en œuvre les nouvelles pratiques parce qu’elles ont fait une différence. Maintenant, je peux dire que je suis un expert en greffe. » Evaristo Sánchez, propriétaire de parcelle de démonstration.

Accroître les avantages

Suite à l’achèvement réussi du projet en 2017, CONACADO a décidé d’investir une partie de leur prime équitable Fairtrade dans l’extension du programme à d’autres succursales et membres de la coopérative. Actuellement, 10 % des productrices et producteurs de CONACADO, soit environ 900 agricultrices et agriculteurs, ont un accès direct à des parcelles de démonstration où ils peuvent apprendre des techniques agricoles et obtenir du matériel végétal et des semences pour renouveler leurs plantations. Ils ont déjà constaté une augmentation de la productivité dans leurs exploitations.

Le Réseau latino-américain et caribéen des petits producteurs et travailleurs du commerce équitable (CLAC) a maintenant décidé de lancer une nouvelle phase du projet impliquant deux autres coopératives certifiées Fairtrade en République dominicaine : COOPROAGRO et APCOC. De plus, cette nouvelle phase prévoit d’impliquer les productrices et producteurs de cacao d’Haïti, dont les taux de productivité sont encore plus bas. L’objectif est le transfert et l’échange de connaissances techniques, permettant aux productrices et producteurs haïtiens d’apprendre des productrices et producteurs dominicains.

Étiquettes
cacao

Restez en contact

Faite partie du changement

Suivez-nous

Rencontrez d’autres commerçantes et commerçants équitables, participez à des offres cadeaux et apprenez-en davantage sur la justice commerciale sur nos réseaux sociaux 

Inscrivez-vous pour recevoir nos nouvelles

Recevez les dernières nouvelles fairtrade directement dans votre boîte de réception.

Communiquez avec nous

Vous avez une question ou vous voulez en savoir plus sur le commerce équitable ?